Uniformes


Uniformes, étymologiquement, cela signifie identiques, pour qu’aucune différence ne se fasse au niveau vestimentaire. Au moment où en France les « uniformes » refont leur apparition dans les collèges et lycées et font gloser assez stupidement partisans et opposants bobos soixante-huitards attardés, ils sont une partie intégrante de la vie de la société thaïlandaise. Cela commence dans les écoles, collèges et lycées. Cela peut aller de la tenue stricte chemise violet clair et pantalon ou short strict pour les garçons, chemisiers lilas ( pas blanc … ) et jupes étroites ( lycéennes ) ou plissées plus larges ( collégiennes ) pour les filles, chaussettes blanches et chaussures vernies assorties, jusqu’au pantalon de jogging avec tee-shirt de sport et baskets blanches, ou tenue de scout américain avec chemise, short long, grosses chaussettes et chaussures souples kaki. Les nom et prénoms de l’élève sont brodés sur les chemises et chemisiers.

De même, les personnels des administrations ont de belles chemises avec la même impression mais de couleurs pastel vives différentes. Ils ont également ce qui correspond à « la tenue de sortie » militaire  française, et qui impose une autorité certaine, un respect obligatoire de la part de l’administré qui s’adresse à eux. Ce ne serait pas inutile dans les administrations françaises où le visiteur a souvent une attitude désinvolte. Il en est de même pour les employés des banques suivant les couleurs symboles de ces établissements et s’applique dans tous les secteurs de l’économie thaïlandaise.

Cela permet depuis l’enfance aux thaïs de ne pas se distinguer par leur habillement, de savoir « que l’habit ne fait pas le moine », ce qui est si souvent contredit dans les rues de nos pays occidentaux. Cela revient à appliquer ce que les naturistes revendiquent pour eux-mêmes. Tout le monde a la même tenue et c’est très bien ainsi. Pour un européen, cela peut surprendre, mais finalement, les relations sont beaucoup plus saines et respectueuses. Une fois revenus du collège, les enfants se changent, quittent leurs uniformes et adoptent une tenue plus décontractée. Il en est de même pour les adultes. Il n’est même pas rare de voir des jeunes adolescent(e)s garder leur même uniforme pour montrer qu’ils font partie d’un groupe, et je dirais même le revendiquer. C’est un concept difficilement compréhensible dans nos pays « libres ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *