Udon, pourquoi


Udon Central Plaza

Udon, pourquoi choisir cette ville ? Parce que c’est une ville à taille humaine, ni trop grande, ni trop petite, où on peut se perdre et se retrouver facilement. Elle a un aéroport, trois gares routières qui permettent des liaisons rapides avec Bangkok et les autres villes importantes du pays. Pour la tranquillité aussi car peu ouverte au tourisme qui risquerait d’abîmer son image et son apparence. Elle est de plus proche du Laos, à même pas cent kilomètres de Vientiane sa capitale. Cela permet de découvrir les charmes de ce pays sans faire beaucoup de kilomètres. Le Mékong aux charmes impressionnants forme la frontière naturelle entre les deux pays. De plus, comme expatrié, cela permet de renouveler son visa sans perdre beaucoup de temps. Les prix y sont moitié moins chers que dans le sud du pays et qu’à Bangkok, ce qui n’est pas négligeable.

Il y a aussi les charmes de ses lacs dans et hors de la ville. C’est le refuge privilégié de nombreux expatriés occidentaux appelés aussi farangs souvent mariés à de jolies thaïlandaises. Je n’en connais qu’une partie et suis impatient d’y vivre définitivement pour en découvrir tous les petits coins et recoins et partager la vie de thaïlandais toujours souriants et avenants.

Udon, pourquoi, pourquoi pas ? Pour moi, c’est ma ville de cœur au bien aimé Pays du Sourire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *