DANGER pour le tourisme et les touristes !!!


Danger pour le tourisme et les touristes en Thaïlande ! Il est double, la pollution et le taux de change élevé du baht, la monnaie thaïlandaise.

La pollution, tout d’abord. De nouveau, comme il y a six mois, la pollution à Bangkok atteint des records, au point que les médias parlent de grand danger à respirer l’air de la capitale. Le problème est que les autorités n’ont aucune solution, il en existe pourtant, comme l’exclusion de vieux véhicules de transport vomissant leurs gaz d’échappement sans aucun filtre, ou la régulation par l’immatriculation, ou l’exemple de la vignette Crit’Air française, et surtout ne veulent prendre aucune décision énergique et courageuse pour endiguer, disons-le, ce fléau, contrairement aux autres capitales et grandes métropoles du monde entier. Le même problème se pose à Chiang Maï. Il en est, et c’est nouveau, de même à Phuket, infestée par l’énorme nuage de fumées d’incendies venu d’Indonésie et les brûlis dans le sud du pays. C’est d’autant plus étonnant et contradictoire que par exemple, il existe à l’aéroport international de Suvarnabhumi des taxis totalement électriques … Je le sais, j’en ai pris un pour aller à Pattaya.

Le second, c’est le taux de change élevé du baht thaïlandais. En février 2019, vous aviez environ 38 bahts pour un euro. Sept mois plus tard, vous avez aujourd’hui 33,40 bahts pour un euro ! En février, pour avoir 30000 bahts, il vous fallait 800 euros. Aujourd’hui, c’est plus de 900 euros ! En 2012, vous aviez presque 40 bahts pour un euro … Il semble que ce soit les autorités financières thaïes qui aient décidé d’un baht de plus en plus fort. La guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis n’arrange rien. Ce taux de change élevé va faire fuir les touristes du monde entier, même de la Chine voisine, les plus nombreux, vers des pays voisins économiquement moins coûteux, comme le Vietnam et le Cambodge. Cette bulle financière artificielle risque d’exploser à tout moment et de nuire gravement à la santé économique du Pays du Sourire.

La conjonction de ces deux dangers va asphyxier gravement le tourisme, poumon économique – terme on ne peut plus approprié – du pays. Alors, si vous envisagez un voyage touristique en Thaïlande, réfléchissez !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *